Actions

Etude n°4 : ETUDE DE LA FILIERE PECHE GRANDS PELAGIQUES - Résumé

Les ressources en grands pélagiques (thons et espèces apparentées) représentent les ressources marines les plus largement partagées au sein du bassin indo-océanique, et font partie des espèces marines les plus importantes de l’économie mondiale. En 2012, près de 20 % (1,5 million de tonnes) des thons du monde entier ont été pêchés dans l’océan Indien, et 65 % (≈1 million de tonnes) d’entre eux provenaient de l’océan Indien occidental, région dans laquelle les thons ont une importance majeure pour la sécurité alimentaire des populations côtières et constituent un des piliers socio-économiques du développement des communautés portuaires.
Dans le cadre de cette étude, ont été recueillies et analysées, des informations portant : sur le trafic des grands navires pélagiques industriels et semi-industriels, le flux thonier et les activités connexes (par ex. la réparation navale) ; sur les infrastructures et les services disponibles ; et sur les aspects socio-économiques ayant trait à la sécurité alimentaire et aux emplois au sein de la communauté portuaire.

L’analyse a permis d’identifier quatre modèles socio-économiques :
- de subsistance (industrie des pêches à petite échelle) - cf. schéma ci-dessous ;
- de symbiose (filière halieutique semi-industrielle) ;
- d’interdépendance (filière industrielle des thoniers senneurs) ;
- et de prédation (filière de la palangre industrielle).

L’étude met en évidence les fortes disparités de développement économiques existant entre les communautés portuaires étudiées, ainsi que la dépendance de la filière thonière vis-à-vis des flottilles de pêche de l’Union Européenne et du marché européen, et alerte quant à une future pénurie de produits bruts, qui pourrait entraîner une augmentation de prix de ces produits, ainsi qu’une compétition régionale et mondiale accrue visant les marchés haut de gamme tels que l’UE et les Etats-Unis.

L’étude souligne également les bénéfices socio-économiques potentiels pouvant dériver de l’appui fourni aux secteurs nationaux des pêches thonières à petite échelle et semi-industrielles. Toutefois, il apparait clairement que pour accroître les recettes issues des activités de pêcheries thonières, ainsi que les bénéfices socio-économiques potentiels, les communautés portuaires étudiées auront tout à gagner à :
- (1) Stimuler le dialogue et la coopération entre les parties prenantes des ports, des villes portuaires et de l’industrie ;
- (2) Soutenir l’industrie thonière dans l’élargissement de ses activités vers une diversification de produits thoniers à valeur ajoutée, ainsi que vers les marchés locaux, nationaux, régionaux et internationaux ;
- (3) Créer des infrastructures et des services adaptés à l’accueil des filières thonières à petite échelle, semi-industrielles et industrielles, afin de pouvoir commencer à en retirer des bénéfices ;
- (4) Aider les filières thonières à petite échelle, semi-industrielles et industrielles à certifier leurs pêcheries et labelliser leurs produits, deux conditions nécessaires pour garantir leur compétitivité sur les marchés haut de gamme qui dépendent fortement de la demande des consommateurs.

Exemple : Schématisation du modèle de développement économique de type "Subsistance" (c)OVPOI.


La version complète de l’étude est disponible.
Elle peut être feuilletée en ligne (clic).
Elle peut également être téléchargée. Pour recevoir le fichier PDF, contactez-nous :info@io-aivp.org

NEWS.AIVP

Pour être durables ports et villes doivent croitre de manière intégrée et concertée en associant acteurs publics et privés.

lundi 17 juillet 2017

Lire la suite (site aivp.org/members)

Sri Lanka : le cabinet d'architectes SOM lauréat du concours pour Colombo Port City

mercredi 7 juin 2017

Lire la suite (site aivp.org/members)

La Municipalité de Melbourne valide le redéveloppement de West Melbourne Waterfront

lundi 5 juin 2017

Lire la suite (site aivp.org/members)